Livres numériques

Retour aux livres numériques
Quand travailler enferme da...

Table des matières

Afficher Fermer
couverture 1
Préface de Frédéric Lesemann 9
Remerciements 13
Table des matières 15
Liste des encadrés 19
Liste des figures 21
Liste des tableaux 23
Chapitre 1 - Travailleuse/travailleur ou ménage pauvre ? : les enjeux de définition 25
1.1. Définitions et ampleur du phénomène 30
1.2. Le revenu familial, une notion masquant les inégalités et les rapports de pouvoir 32
1.3. Examiner l’évolution de la situation sur le marché du travail 35
1.4. Prendre une définition extensive 37
1.5. Le caractère multidimensionnel de la pauvreté en emploi 39
1.6. Absolu ou relatif ? Les enjeux du choix d’un seuil de pauvreté 43
Chapitre 2 - La grande transformation 47
2.1. Savoir qui est pauvre, en général… 51
2.2. … ou savoir pourquoi les travailleurs sont pauvres 53
2.3. Les bas salaires, la principale cause de pauvreté économique 54
2.4. (Sur)vivre au salaire minimum 56
2.5. La pauvreté rend inaccessibles les droits fondamentaux et freine la participation citoyenne 57
2.6. Des durées de travail souvent insuffisantes dans les secteurs à bas salaires 60
2.7. Les femmes plus souvent pauvres en revenu d’activité 61
2.8. De fortes disparités dans la situation des femmes sur le marché du travail 66
2.9. Une régression des conditions d’emploi chez les hommes 69
2.10. Dégradation des emplois et baisse du taux d’activité 73
2.11. Amélioration de la conjoncture, mais aggravation de la pauvreté en emploi 74
2.12. L’enfermement dans la précarité et les faibles gains 76
2.13. Au Québec et en Ontario : près d’un tiers des emplois sont précaires 80
2.14. Le rôle des formes atypiques d’emploi dans la précarisation 84
2.15. La syndicalisation des emplois atypiques, un frein à leur précarisation 85
Chapitre 3 - La remarchandisation du travail en actes 91
3.1. Polarisation et aggravation des inégalités 92
3.2. Le niveau de scolarité, un prétexte 93
3.3. L’affaissement de la classe moyenne 94
3.4. La perception de la réalité déformée par les comparaisons en pourcentage 96
3.5. Une diminution globale des transferts sociaux 98
3.6. « Une rupture avec l’expérience historique » 101
3.7. L’absence de protections légales 104
3.8. Le non-encadrement des agences de travail temporaire 106
3.9. La fragmentation de la production entre de multiples acteurs 108
3.10. La discrimination systémique envers les travailleuses et les travailleurs migrants temporaires 110
3.11. Le maigre bilan des programmes d’accès à l’égalité et les responsabilités des employeurs 112
3.12. Des pratiques de recrutement entretenant les inégalités et les discriminations 116
3.13. Les femmes toujours concentrées dans quelques métiers 116
3.14. Des employeurs et la législation contre le droit d’association et de représentation collective 120
3.15. Portraits en chiffres des travailleuses et travailleurs sur lesquels retombe la remarchandisation du travail 121
3.16. Les Autochtones, victimes des préjugés et des moyennes statistiques 124
3.17. Noir… et femme 126
3.18. Handicapé… et femme 130
3.19. L’emploi précaire, un piège, pas un marchepied 131
Chapitre 4 - Mondialisation et emploi : rapports de pouvoir et circuits de survie 135
4.1. Le compromis fordiste 137
4.2. Capital globalisé et travail localisé : un récit mythique 138
4.3. Un marché mondial du travail à plusieurs vitesses 140
4.4. Les travailleurs migrants temporaires et les accords bilatéraux 143
4.5. La poussée des entreprises vers l’informalisation 145
4.6. Les femmes, actrices économiques de la mondialisation 147
4.7. Réactualisation des rapports sociaux de domination et tolérance des inégalités 148
4.8. Le travail de soin, un cas paradigmatique 150
4.9. La plasticité de la division du travail 153
4.10. Le rôle des États dans la construction d’une sous-citoyenneté et dans l’informalisation du travail et de l’économie 154
4.11. Interventions autoritaires des États… 155
4.12. … et déficit démocratique 157
4.13. Créer de nouvelles solidarités à l’échelle internationale 163
Chapitre 5 - Les travailleuses et travailleurs informels, à bas salaire et précaires, témoins et acteurs des mutations sociétales en cours 167
5.1. Un renouvellement des stratégies syndicales 168
5.2. Un décalage entre la négociation collective et les aspirations 170
5.3. L’économie solidaire comme lieu d’auto-organisation… 174
5.4. … où les travailleuses et travailleurs pauvres sont acteurs de transformations… 176
5.5. … et donnent un contenu à la citoyenneté au travail 177
5.6. R epenser la démocratie… 178
Conclusion 181
Annexe méthodologique : travailleurs et travailleuses pauvres en revenu d’activité 189
Bibliographie 193
Notices biographiques 209
COLLECTION PROBLÈMES SOCIAUX ET INTERVENTIONS SOCIALES 211
Quatrième de couverture 218

Formats disponibles :

  • EPUB

    Protection: Filigrane 15,99$

  • PDF

    Protection: Filigrane 15,99$